03/03/2014

LA GRANDE BELLEZZA

Oscar-2014-con-La-grande-bellezza-l-Italia-punta-a-superare-la-Francia_h_partb.jpg

... de Paolo Sorentino remporte l'Oscar du meilleur film étranger!

http://www.medusa.it/film/1229/la-grande-bellezza.shtml

16/03/2011

L'AMERIQUE LATINE A TOULOUSE

rENCONTRES DU cINéMA LATINO aMéRICAIN

23ème RENCONTRES CINEMA D'AMERIQUE LATINE DE TOULOUSE

La 23ème édition des Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse aura lieu du 18 au 27 mars 2011 et mettra le Mexique à l’honneur. Amoureux du cinéma latino, professionnels ou curieux, rendez-vous dès le 18 mars à Toulouse!Carrefour européen de la création cinématographique latino-américaine grâce aux Rencontres Cinémas d’Amérique Latine, Toulouse, la ville rose, s’associe également aux écrans du département et de la région pour faire rayonner les talents d’Amérique Latine en Midi-Pyrénées.

Toutes les formes de cinéma sont présentes au programme : longs-métrages de fiction, courts-métrages, documentaires… pour découvrir des auteurs émergents, des films du patrimoine et des thématiques culturelles, sociales ou environnementales.

Sous l’égide de Cultures France, 2011 est l’Année du Mexique en France et les Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse fêteront l’évènement en y consacrant une large place dans sa programmation.

Plus d’informations sur le site internet des rencontres cinémas d’Amérique Latine

01/03/2011

EXCLUSIVITES D'OUTRE MER

Logo Bordeaux

La 82 ème édition du film Latino-Américain de Bordeaux se déroulera du 9 au 15 mars 2011.

Le cinéma latino-américain bénéficie depuis quelques années d'une plus grande distribution en France, cependant il reste encore trop souvent marginalisé. Depuis leur création, en 1983, le parti pris des Rencontres du Cinéma Latino-américain est de favoriser la diffusion des cinématographies peu connues. Les films non distribués en France trouvent ainsi dans cette manifestation un lieu d'existence. Les Rencontres girondines sont aussi l'occasion de faire connaître la culture latino-américaine : expositions, tables rondes, conférences, rencontres littéraires, soirées festives, spectacles, concerts...


WEBSITE A VISITER


19/05/2010

VIE DES GENS SIMPLES

film-octubre-de-daniel-vega

CANNES 
Retour du Pérou à Un Certain Regard avec Octubre des frères Vega

La dernière participation du Pérou au Festival de Cannes en Sélection officielle remonte à plus d’une décennie. Une absence corrigée aujourd’hui avec la projection d’Octubre de Daniel et Diego Vega à 17h, salle Debussy.

Octubre est l’histoire de Clemente, un prêteur sur gages sans scrupules, et de sa voisine, Sofia. Clemente se découvre un jour un enfant. Alors qu’il part à la recherche de la mère, une prostituée, il laisse à Sofia le soin de s’occuper du bébé. Les réalisateurs Daniel et Diego Vega signent avec Octubre leur premier long métrage après avoir déjà collaboré sur le court métrage Inside Down Basement.

Ce film marque aussi le retour du Pérou en Sélection Officielle. Sa dernière participation date de 1994, avec la présentation de Sin Compasiòn de Francisco Lombardi à Un Certain Regard. Un réalisateur pour lequel les frères Vega ne cachent pas leur admiration : « Lombardi est une référence pour tous les cinéastes Péruviens. Faire des films n’est pas une chose aisée, les faire au Pérou est encore plus difficile et l’avoir fait dans les années 80 et 90 est un exploit titanesque ! » Mais la cinéphilie des frères Vega ne s’arrête pas à l’Amérique Latine : « Bresson, Kaurismaki, Jarmush sont nos références. Je crois qu’Octubre est notre propre interprétation de ce cinéma. » Et les frères Vega ne comptent pas s’arrêter à ce premier opus, ils ont déjà entamé l’écriture de leur prochain film.

GF

17/05/2010

BIUTIFUL!

Javier Bardem à Cannes ce matin

FESTIVAL DE CANNES- 12/23 MAI 2010

Film en concours: BIUTIFUL de Alejandro González Inárritu

Toute l'équipe de Biutiful, le dernier long métrage du réalisateur mexicain Alejandro González Inárritu, s'est présentée en conférence de presse. En voici les meilleurs moments.

Alejandro González Inárritu, à propos de la conception de Biutiful :

J'ai été tellement fatigué de faire le tour du monde pour Babel que je m'étais promis que mon prochain projet serait moins complexe, avec un seul lieu et un seul personnage central. Pour Biutiful, j'ai donc voulu présenter quelque chose de plus linéaire, de plus discipliné en explorant d'autres méthodes narratives. Mais Biutiful a finalement été aussi difficile à réaliser que mes autres films (Rires).

Javier Bardem concernant Uxbal, le personnage central :

Uxbal est un personnage intense, à l'image du film. C'est un homme qui intériorise beaucoup ses sentiments. En tant qu'acteur, j'ai voulu montrer qu'Uxbal a connu la corruption, l'exploitation. Uxbal ne veut pas perdre l'amour, son dernier soupir de santé. Mais la vie va le pousser dans une autre direction.

Alejandro González Inárritu sur le message de Biutiful :

Même si l'obscurité paraît omniprésente, Biutiful comporte beaucoup de touches d'espoir. C'est même mon film le plus optimiste. Le personnage d'Uxbal est plein de lumière. Il se donne pour organiser sa vie, aider ses enfants, et aimer les autres. Ce film est également une expérience sur l'intimité. A l'heure de l'Internet et des réseaux sociaux, l'intimité est un peu le nouveau mouvement punk de notre société.

Propos recueillis par B.P.

 

website du Festival de Cannes