22/06/2009

BRÉSIL INSOLITE

CURITIBA-Brésil-juin 2009

...ici, il ne gèle jamais...(Curitiba-Brésil-Juin 2009)

CURITIBA-Brésil-juin 2009

...une ville européenne  en automme?...(Curitiba-Brésil-juin 2009)

CURITIBA-Brésil-juin 2009

...ce n'est pas Hyde Park à Londre...(Curitiba-Brésil-juin 2009)...

(Merci aux photos de Rubens Gennaro de Curutiba-Br)

16:16 Écrit par Cinemagora dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos, bresil, curitiba |  Facebook |

06/06/2009

RICHESSE

cascade de Iguaçu-Argentine-Brésil

 ...ensemble de cascades qui composent les Chutes d'Iguaçu à la frontière entre le Brésil et l'Argentine ...(vacances 2003)

 

à voir

 

09:52 Écrit par Cinemagora dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, cascade, bresil, argentine, iguacu |  Facebook |

17/02/2009

LA BÉNÉDICTION DIVINE

VENDREDI 20 FÉVRIER À 20H00

Ciné-Boom # 3
Ciné, rencontres et boule à facettes

Ciné
Projection de Toilettes du pape d'Enrique Fernández et César Charlone
[Uruguay, Brésil, France - 1h35 - 2008]

Nous sommes en 1988, et Melo, petite ville uruguayenne à la frontière brésilienne, attend fébrilement la visite du pape Jean-Paul II. On commence à annoncer des centaines de visiteurs, des milliers, disent les médias. Les habitants savent ce que signifient 50.000 pèlerins en quête de nourriture, boissons, drapeaux, souvenirs, médailles commémoratives ... Remplis d'espoir, les villageois espèrent partager la bénédiction divine et recueillir le fruit de leurs ventes. Beto, notre héros, pense avoir trouvé la meilleure source de revenus : "Les Toilettes du Pape", où les milliers de pèlerins pourront venir se soulager.

Rencontres
Discussions informelles autour du film à l'issue de la projection

Et boule à facettes

SURPRISE!!!



Infos pratiques :
Ouverte des portes à 20h / projection à 20h30
PARTICIPATION LIBRE ET NÉCESSAIRE
Samba Résille : 38, rue Roquelaine
+ d'infos
ARCALT (Association des Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse)
http://www.cinelatino.com.fr
Samba Résille http://www.samba-resille.org/
en pièce jointe, l'affiche des CINE-BOOM avec les dates des prochaines soirées




06/02/2009

MISÈRE UNIVERSELLE


VENDREDI 6 FEVRIER À 20H30 À L'UTOPIA TOULOUSE

AVANT-PREMIÈRE DU FILM PUISQUE NOUS SOMMES NÉS
en présence des réalisateurs Jean-Pierre Duret et Andrea Santana

Puisque nous sommes de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana


Les 21e Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse se dérouleront du 20 au 29 mars 2009 à Toulouse, dans le département et la région Midi-Pyrénées.

D'ici là, retrouvez les Rencontres en partenariat avec le Cinéma Utopia Toulouse pour la projection en avant-première du film documentaire franco-brésilien
Puisque nous somme nés.

La projection sera suivie d'un débat.



Synopsis
Film documentaire Brésil/France 2008 1h30 VOSTF
Sélectionné au Festival de Venise
Bayard d'Or Prix du Public
Meilleur documentaire au Festival de Namur


Brésil. Nordeste. Une immense station-service au milieu d'une terre brûlée, traversée par une route sans fin. Cocada et Nego ont 13 et 14 ans.
Cocada a un rêve, devenir chauffeur routier. Il dort dans une cabine de camion et, la journée, il rend service et fait des petits boulots. Son père est mort assassiné alors il s'est trouvé un père de substitution, Mineiro. Un routier qui prend le temps de lui parler et de le soutenir quand la tentation de l'argent mal acquis se fait trop forte.
Nego, lui, vit dans une favela, entouré d'une innombrable fratrie. Après le travail des champs, sa mère voudrait qu'il aille à l'école pour qu'il ait une éducation mais Nego veut se sortir de là, gagner de l'argent. Le soir, il rôde à la station, fasciné par les vitrines allumées, les commerces qui vendent de tout, la nourriture abondante. Avec son copain Cocada, ils regardent le mouvement incessant des camions et des voyageurs. Tout leur parle de ce grand pays dont ils ne savent rien.
Avec cette singulière maturité qu'on acquiert trop tôt dans l'adversité, ils s'interrogent sur leur identité et leur avenir. Leur seule perspective : une route vers Sao Paulo, vers un ailleu
rs.

La critique de Jean-Luc Douin dans Le Monde :
"C'est au Brésil. Dans le Nordeste. Etat du Pernambouc. Mais qu'importe. Le sujet vise moins la peinture locale que la misère universelle. La caméra enregistre des images magnifiques, de beaux plans en couleur, pas de la fiction, hélas ! Dans une fiction, ces gens-là, les gamins qui jouent sur le bas-côté d'une autoroute au risque de se faire faucher par les poids lourds qui passent en bolides, seraient des figurants. Dans Puisque nous sommes nés, documentaire coproduit par Jamel Debbouze et réalisé par Jean-Pierre Duret (ingénieur du son chez Pialat, Doillon, Varda, les Dardenne...) avec Andrea Santana (une urbaniste brésilienne passée au documentaire), les laissés-pour-compte ont le premier rôle "... lire la suite :
http://www.lemonde.fr/cinema/article/2009/02/03/puisque-nous-sommes-nes-filmer-la-misere-universelle-et-l-ame-des-pauvres_1150095_3476.html#ens_id=1052988


Pour voir la bande-annonce
http://www.pierregrise.com/distribution/film.php3?id_document=422

Pour plus d'informations
Cinéma Utopia Toulouse
24 rue Montardy
05 61 23 66 20
http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/
Les Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse
http://www.cinelatino.com.fr

Dans le cadre de la semaine pour la prévention du suicide, les associations SOS amitié Toulouse, Recherches & Rencontres, La Cimade et ATD quart monde sont invitées pour participer au débat.


 

ARCALT
34 rue de la Fonderie
31000 Toulouse
05 61 32 98 83

08:57 Écrit par Cinemagora dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bresil, cinema, toulouse |  Facebook |

26/01/2009

SEULEMENT LES YEUX

Mutum de Sandra Kogou-Brésil

MUTUM

Film de Sandra Kogut (Brésil, 2007)
Durée : 1h30

Mutum veut dire muet. Mutum est un oiseau noir. Et Mutum est aussi le nom d'un endroit isolé dans les montagnes brésiliennes, où vivent Thiago et sa famille. Thiago, dix ans, n'est pas un enfant comme les autres. C'est à travers son regard que nous entrevoyons le monde nébuleux des adultes : trahisons, violences, silences. Aux côtés de Felipe, son frère et seul ami, Thiago sera confronté a ce monde qu'il apprendra a quitter.

Notes-Sandra Kogout signe ici son premier film de fiction. Un premier film qui s’avère être ni un chef d’œuvre ni un navet. La réalisatrice nous emmène à Sertao, dans un endroit sauvage et isolé des montagnes brésiliennes appelé Mutum. Dans ce petit village, Thiago et sa famille vivent reclus. À 10 ans, Thiago n’est pas tout à fait comme les autres. Silencieux, réservé, renfermé, il ne trouve sa place qu’au côté de son frère Felipe. Ensemble, ils observent le monde… leur monde peuplé de trahisons, de violences, de silences mais aussi d’amitiés naissantes.
Bien que Mutum manque de rythme, le film se distingue par les interprétations des comédiens à l’image de Thiago Da Silva Mariz impeccable dans ce rôle d’enfant de 10 ans, et Izadora Fernandes en mère délaissée.
Mutum, autre que l’endroit, signifie également muet. Et cela se répercute dans le film : des dialogues rythmés par le silence, aucune musique si ce n’est que les bruits des feuilles ou de chevaux… Ces quelques maladresses de débutante font que le film ne nous séduit pas, ne nous prend pas aux tripes. Néanmoins, notons tout de même les thèmes évoqués : la vie de la famille, la relation entre frères, sœurs et parents, les diverses réactions face à la mort d’un proche, l’éducation des enfants… Un panel de bons sentiments qui aurait pu être intéressant si la réalisatrice était allée plus en profondeur. On sort de ce film un peu frustré. Dommage, il y avait du potentiel.

Prix de la Jurie "Quinzaine des Réalisateurs" au Festival de Cannes 2007.


Date de Sortie Cinema en France: 07/01/2009

Voir le trailer

13:03 Écrit par Cinemagora dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sandra kogout, mutum, bresil |  Facebook |